Le chef

James Copland

Originaire de Toronto, James Copland a fait ses études en musique au Conservatoire Royal et à la Faculté de musique de l’Université de Toronto où il a également obtenu son doctorat de troisième cycle (Ph. D.) en lettres anglaises.

Diplômé en piano et en chant, il a poursuivi sa formation vocale à Toronto avec Helen Simmie et Glenn Gardiner, et à Montréal avec la mezzo-soprano Madeleine Jalbert.  Sa formation en direction d’orchestre s’est faite auprès de Victor Feldbrill à Toronto et, en direction chorale, auprès d’Elmer Iseler et Lloyd Bradshaw. Il a également participé aux classes de maître auprès d’Erwin List et Agnès Grossman. Spécialiste en versification et en rythme du vers libre anglais, monsieur Copland s’installe, à la fin de ses études en lettres, dans la région maskoutaine.

En janvier 2011, on lui confie la direction du Chœur Bella Voce. Également à l’aise dans le monde de la musique populaire, il dirige depuis 2004 l’Ensemble vocal Les Tournesols (Boucherville). Il est aussi fondateur et chef de l’Orchestre de chambre des Seigneuries ainsi que chef attitré de l’Harmonie vocale de Saint-Hyacinthe depuis 1998; sous sa direction, ce chœur a interprété de grandes œuvres pour chœur et orchestre.

Le Chœur Bella Voce s’est joint au Chœur Classique de l’Estrie en 2014 pour interpréter Carmina Burana de Carl Orff, dirigé conjointement par Jim Copland et François Panneton. Quelques années auparavant, les deux chefs s’étaient associés pour la présentation de l’oratorio Israël en Égypte de Haendel.

Artiste polyvalent, James Copland œuvre toujours dans le domaine des lettres puisqu’il est le traducteur des versions anglaises des séries de romans Les Chevaliers d’Émeraude et A.N.G.E. de l’auteure québécoise Anne Robillard.